Pernand-Vergelesses – Sous le Bois de Noël et Belles Filles

Sous le Bois de Noël et Belles Filles : « La prononciation locale a certainement faussé la graphie des relevés cadastraux. Le Bois de Noël est sans doute un « bois de noyers » : en patois noyer et Noël sont homophones et se prononcent noé. Les noyers de cette parcelle seraient logiquement prolongés par les noyers des Noirets. On en a beaucoup planté autrefois pour les noix considérées comme l’aliment de base du pauvre avec le pain, pour l’huile qu’on pouvait en extraire et pour le bois utilisé en ébénisterie.
De leur côté les Belles Filles (feilles en patois) pâtissent peut-être de l’homophonie avec Faye « la hêtraie » (du latin FAGEA).
Dans les deux cas c’est l’essence du bois qui semble en jeu. »