Corton – Les Renardes

Les Renardes : « Le féminin attaché au nom du possesseur Renard semble indiquer une ellipse de « terres » ou de « vignes ». C’est grâce au succès du Roman de Renart au Moyen Âge où l’animal astucieux nommé Renart (de REGINHART, nom propre germanique) berne le loup Ysengrin que le mot devient la désignation normale de l’animal, éliminant l’ancien goupil. Par la suite le nom et ses dérivés, par le biais de sobriquets désignant des hommes rusés, sont devenus à leur tour des anthroponymes (comme Reniard, lieu-dit viticole de Gevrey). »