Des cinéastes

Vue du ciel ou filmée à hauteur de cep, la Route des grands crus inspire le cinéma français.

 

Affiche-Grande-VadrouilleBien au-delà de la carte postale, les hommes et les femmes du grand et du petit écran français ont été happés par la magie de cette terre. Magie des couleurs de la vigne au long des saisons, magie de cette production viticole, que Cédric Klapisch compare dans une interview au journal Le Monde au « caviar de l’agriculture », magie enfin d’un art de vivre incomparable.

Mis en lumière par de nombreux réalisateurs, Beaune, Dijon, les villages et les vignobles des côtes de Nuits ou de Beaune font désormais partie de l’imaginaire de tous les cinéphiles. Qui ne savent pas toujours néanmoins que les aventures de Bourvil et de de Funès ont été tournées dans les Hospices de Beaune et à la mairie de Meursault. «La Grande Vadrouille», un tournage mythique sur la Route des grands crus qui ne doit pourtant pas éclipser les nombreux autres films qu’elle a inspirés.

 

Prochaines sorties

 

Lelouch-tournage-clapAu cours de l’été 2016, Claude Lelouch a tourné à Beaune, les premiers plans de «Chacun sa vie», une vaste fresque chorale réunissant les stars du grand écran hexagonal. Jean Dujardin, Béatrice Dalle, Mathilde Seigner, Lambert Wilson et Johnny Halliday font partie du casting. Sortie prévue le 15 mars 2017. Pio Marmai, Ana Girardot et François Civil, quant à eux, sont les protagonistes du film de Cédric Klapisch qui sortira le 14 juin 2017. «Ce qui nous lie»,  tourné dans les vignes de Meursault et de Chassagne-Montrachet, raconte la difficile transmission d’un domaine.

TOP 3 des secrets de tournage sur le Route

 

  1. Aperçue ou sublimée dans de nombreux films, la Route des grands crus est particulièrement mise en valeur dans l’une des plus célèbres comédies françaises, «La Grande Vadrouille». A Beaune, un trompe-l’œil décore la place du docteur Jorrot en hommage à ce tournage légendaire.
  2. La Route des grands crus est également l’écrin dans lequel les cinéastes ont imaginé des histoires liées à la terre et à la vigne. En 2015, Jérôme Le Maire y tournait «Premiers Crus» avec Gérard Lanvin et, en 2017, Cédric Klapisch y raconte la lutte d’une fratrie de vignerons dans «Ce qui nous lie».
  3. Beaune fait son cinéma et il est policier. Depuis 2009, le Festival international du film policier couronne chaque année à la fin du mois de mars le meilleur cru de la sélection mondiale. C’est à Beaune aussi que Claude Lelouch a installé, en janvier 2016, ses Ateliers du Cinéma, une formation pratique aux métiers du cinéma.

 

 

La route qui fait tourner

Côte-d’Or-Tourisme-©-M.-BaudoinEn toutes saisons, la Route des grands crus a été le théâtre d’un impressionnant défilé des plus grandes stars et réalisateurs du cinéma français. Impossible de les citer tous ! En 1958, Jeanne Moreau tournait à Dijon «Les Amants» de Louis Malle, Brigitte Bardot et Michel Serrault y étaient eux aussi quelques années plus tard, avec Roger Vadim pour «Le Repos du Guerrier». Dijon décidément très couru qui vit également passer Sophie Marceau et Vincent Lindon en 1988 «L’Etudiante» de Claude Pinoteau, et l’inoubliable Gérard Depardieu dans le «Cyrano de Bergerac» de Jean-Paul Rappeneau. Beaune et Meursault sont indissociables de «La Grande Vadrouille» de Gérard Oury (1966). Beaune, où Claude Lelouch avait déjà planté sa caméra en 2007 pour le tournage de «Roman de Gare» avec Fanny Ardant.