Des peoples

Ils ont fait la route des grands crus, ils ont dit…

Il y a quelque chose de magique sur cette route des vins

Côte-d'Or Tourisme © D.R

A l’occasion du tournage en Côte-d’Or de son nouveau film, «Ce qui nous lie» le réalisateur Cédric Klapisch s’est confié à l’hebdomadaire Le Point : « Le film raconte l’histoire d’une famille avec (…) des questions liées aux terroirs et c’est quand même très bourguignon. (…) Il y a un rapport étroit entre le cinéma d’auteur que je fais et le vin de Bourgogne. (…) Je trouve aussi qu’il y a quelque chose de magique sur cette route des vins qui parcourt une région finalement assez petite et unique au monde. C’est un endroit particulier, emblématique, à la fois « grand » et artisanal. »

Cédric KLAPISCH
Réalisateur

Cette route est la colonne vertébrale du site des Climats

Guillaume-d-Angerville©-Domaine-d-Angerville

« En tant que président de l’Association des Climats, je me réjouis de fêter le 80ème anniversaire de la Route des Grands Crus qui passe aussi par de nombreux villages qui n’ont pas de grands crus. Parmi eux, mon préféré est Volnay et tout particulièrement le point haut entre Volnay et Meursault avec, à gauche, les Caillerets et à droite le Clos des Chênes. Cette route est la colonne vertébrale du site des Climats et la Marche des Climats en 2011 entre Chambolle-Musigny et le Clos de Vougeot reste un souvenir inoubliable.»

Guillaume d'ANGERVILLE
Président de l'association des climats du vignoble de Bourgogne

J’ai découvert, ébahie, que tous ces grands noms légendaires, ces bouteilles, ces étiquettes, étaient des villages, des paysages

Brigitte_houdeline_©-Le-Bien-Public

« Bretonne de naissance et Bourguignonne depuis 17 ans, j’ai découvert la Route des grands crus le jour de mon arrivée à Beaune. Je ne connaissais absolument personne et j’ai croisé un tailleur de pierre qui travaillait à la réfection des murets. Il a voulu me faire découvrir « sa » Route. En voiture, j’ai découvert, ébahie, que tous ces grands noms légendaires, ces bouteilles, ces étiquettes, étaient des villages, des paysages. Cette sensation, je l’ai encore aujourd’hui, je suis toujours émerveillée. »

Brigitte HOUDELINE
Directrice de l'école des vins de Bourgogne à Beaune

La Route des grands crus, je la parcours en permanence…

youri_lebeault_©-Armelle-photo

« Mon plus grand plaisir est la réaction des visiteurs lorsqu’ils réalisent qu’ils sont au cœur des plus beaux vignobles de Bourgogne. Quelle que soit la saison, leur surprise et leur enchantement illuminent leur regard. La Route des grands crus, je la parcours en permanence, avec mes spots préférés, les villages de Saint-Romain et de Pernand-Vergelesses en côte de Beaune, celui de Chambolle-Musigny et le clos du Chapitre à Chenôve en côte de Nuits. Quant aux vins… Je les aime tous ! Mes goûts varient en fonction des saisons et de ce que je vais manger. »

Youri LEBAULT
Organisateur de WINE TOURS - Gérant de BOURGOGNE GOLD TOUR

Climats, vous avez dit climats ?

bernard-pivot

En Bourgogne, quand on parle d’un Climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre.

Bernard PIVOT
Ecrivain et Président du Comité de soutien de l’association des Climats du vignoble de Bourgogne

Hier, j’ai bu du Chassagne-Montrachet rouge et c’était trop bon !

Valerie-Bonneton©tvmag-le-Figaro

Le 20 novembre 2016, Valérie Bonneton était, en compagnie de Claude Lelouch, de Virginie Ledoyen et de la pianiste Khatia Buniatishvili, une des marraines de la 156ème vente des Hospices de Beaune. Interrogée par la Revue du Vin de France, elle raconte sa découverte des vins de Bourgogne : « Hier, j’ai bu du Chassagne-Montrachet rouge et c’était trop bon ! Je préfère le bourgogne au bordeaux, alors que ma famille était plus bordeaux. Elle ne m’a pas transmis la culture sur le vin, mais je vais m’y mettre ! »

Valérie Bonneton
Marraine de la vente des Hospices de Beaune 2016